loi scellier
- 54 aff. -

Comment faire un bon portefeuille SCPI ?

Computer, Statistics, Traffic

L’immobilier diversifié est un excellent moyen de garantir la pérennité et le rendement de votre patrimoine ! Cela est possible grâce à la pierre-papier, telle que la fameuse SCPI, la société civile de placement immobilier. De quelle manière cette diversification est-elle obtenue et comment faire un bon portefeuille SCPI ?

 

Les SCPI, naturellement diversifiées

Les SCPI jouissent d’une diversification naturelle puisqu’elles reposent sur un parc immobilier constitué de différentes typologies d’actifs – ce que nous allons découvrir plus bas. De plus, leur emplacement s’étend sur l’étendue du territoire français (Île-de-France et provinces) ainsi que dans certains pays étrangers pour les SCPI innovantes. Il peut aussi s’agir d’une diversification locale, dans une même région, mais dans différentes communes.

Cette diversification en termes de typologie et d’emplacement géographique s’accompagne également de celle relative aux locataires. Ce sont de ces derniers dont proviennent les revenus locatifs à distribuer auprès de tous les investisseurs porteurs de parts sous forme de dividendes : important donc de s’enquérir sur cette segmentation en termes de locataires et de typologie.

 

Choisir différents types, catégories et familles de SCPI

Les SCPI sont classées suivant différents types, catégories et familles, ce qui permet à l’investisseur de se constituer un portefeuille diversifié en accord avec ses attentes et ses objectifs de rendement.

Les deux principales familles sont celles dites de rendement et fiscales. Les premières fonctionnent sur la base d’immobiliers professionnels, tandis que les secondes se constituent un parc d’immeubles résidentiels dont la grande majorité génère de la réduction d’impôt. Une troisième famille de SCPI se distingue également de ces deux premières : ce sont les SCPI de plus-value ou de valorisation, ayant pour objectif de distribuer des gains uniquement, et non des revenus locatifs comme c’est le cas pour les SCPI fiscales et de rendement.

Deux types de SCPI circulent sur le marché : les SCPI à capital variable qui sont les plus courantes, et les SCPI à capital fixe. Le choix est déterminant et peut particulièrement influencer au moment de la revente.

Quant aux types de SCPI – on parle plutôt de typologie – il en existe 8 en tout et tiennent compte du type de l’immobilier lui-même. Ce sont les suivants : les SCPI de bureaux, de commerce, de logistique et de locaux d’activité, de santé et d’éducation, les SCPI hôtelières, résidentielles, diversifiées, de même que les SCPI à prépondérance alternatif.

 

Souscrire auprès de différentes sociétés de gestion

La souscription auprès de différentes sociétés de gestion se révèle particulièrement intéressante afin de bénéficier de leur stratégie d’investissement qui leur est propre. L’objectif est de dégager les meilleures performances, en termes de rendement ou taux de distribution, de taux d’occupation financier, de TRI et de réserves (report à nouveau, provisions pour gros entretiens).

Rappelons que ce sont les sociétés de gestion qui sont à l’origine du succès de leur SCPI, de par leur stratégie d’acquisition en particulier, et de leur gestion locative.

 

Opter pour différentes stratégies d’investissement

En tant qu’investisseur, vous pouvez vous-même choisir votre propre stratégie d’investissement qui peut être prudente ou dynamique. La stratégie prudente consiste à investir dans des SCPI qui ont avant tout pour objectif de protéger la valeur investie, tandis que la stratégie prudente privilégie les SCPI opportunistes. Leur objectif est de générer plus de rendement en contrepartie d’une prise de risque plus conséquente. Ces deux stratégies peuvent d’ailleurs être combinées mais suivant différentes proportions, en fonction de votre propre niveau de tolérance aux risques.

 

La constitution d’un portefeuille de SCPI peut se faire via l’accompagnement d’un conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Important en effet de savoir bien maîtriser le fonctionnement de ces classes d’actifs et de mettre en place la meilleure stratégie pour sécuriser efficacement ledit portefeuille.