loi scellier
- 1509 aff. -

Placement en EHPAD, un investissement sur la durée

Les EHPAD ou Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes ne sont pas encore assez nombreux actuellement alors que le nombre de personnes ayant besoin de place augmente de plus en plus. Ainsi, les contribuables sont encouragés à investir dans ce genre de structure médicalisée pour augmenter les offres de lits disponibles sur le marché. Un investissement en EHPAD se présente comme étant un placement financier plutôt rentable qui peut bénéficier d’un certain nombre d’avantages fiscaux. Théoriquement, l’investissement en EHPAD a tout pour plaire aux contribuables désireux de faire un bon placement.

investissement ehpad

Comment ça marche ?

Investir dans ce secteur consiste en une acquisition de chambre dans un EHPAD pour ensuite la mettre en location. Pour financer cet achat, le contribuable peut utiliser ses économies ou bien solliciter un prêt auprès de sa banque. Une fois cette opération effectuée, l’investisseur ne se préoccupe pas de trouver un locataire à son bien immobilier puisqu’en fait, c’est avec un gestionnaire de résidence qu’il a conclu un accord et a signé un bail commercial. Il incombe donc à ce gestionnaire de trouver l’occupant pour la chambre et de verser les loyers à l’investisseur.

Investir en EHPAD se diffère d’un investissement locatif classique sur quelques points importants. L’investisseur en EHPAD a une meilleure garantie en ce qui concerne les loyers puisque son gestionnaire se charge de le payer régulièrement même durant les périodes où la chambre reste vacante. Le loyer perçu par le contribuable est un loyer net, puisque son gestionnaire s’occupe de payer les charges liées à la gestion. Un investisseur en EHPAD profite également des avantages d’un bail commercial de 12 ans qui lui assure donc des revenus supplémentaires sur le long terme.

Des avantages fiscaux attrayants

Outre le bon rendement du placement lui-même, de 4 à 4,5 % net, investir en EHPAD permet au contribuable de profiter d’un dispositif de défiscalisation à savoir la loi Censi-Bouvard. Cette loi promet une réduction fiscale de 11 % de la somme engagée, une remise vraiment conséquente étalée sur 9 ans.

En tant que Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP), l’investisseur a la garantie d’une fiscalité intéressante. En effet, s’il amortit son bien immobilier à 80 % sur une période de 20 ans, il profite d’une grande réduction d’impôt sur ses revenus.

Choisir le bon gestionnaire

Pour réussir son investissement EHPAD, le contribuable ne doit pas négliger le choix de son gestionnaire. Sur le marché, certains gestionnaires sont plus importants que d’autres. Il existe un classement mettant en évidence les exploitants leaders actuellement. Parmi ces gestionnaires de référence, il y a Orpéa à la première place qui comptabilise 31 871 lits en France. La seconde place revient à Domus Vi avec 15 085 lits. Korian, Médica France ou encore GDP Vendôme – Dolcea est également un exploitant majeur dans le secteur de la dépendance. La liste est longue, mais les futurs investisseurs peuvent trouver facilement les informations sur ces gestionnaires avant de prendre leur décision. D’ailleurs, tout investisseur potentiel peut passer par un site spécialisé dans l’investissement en EHPAD.